C’est l’heure du rendez-vous obligatoire de fin de semaine pour tous les cinéphiles, et les autres aussi 🙂

Au menu des films toujours aussi diversifiés et de qualités (enfin j’espère) et pour tout le monde surtout!

Alors bienvenue tout le monde en ce dimanche sous la couette bien sûr!

Le romantique intellectuel : Her (2014)

Dans quel mood : Quand tu cherches à comprendre ce qui fait qu’une relation est unique, sincère, intéressante… bref tout ça quoi 😉

Avec qui : Ce film s’apprécie pas mal tout seul 🙂

Pourquoi : LA voie rauque et sensuelle de Scarlett Johansson déjà (désolé mais celui-ci faut le voir en VO c’est impératif), le scénario qui va jusqu’au bout de son concept, et enfin Joachim Phoenix évidemment qui apporte beaucoup de profondeur à son personnage tout en jouant seul une bonne partie du film.

L’angoissant crescendo : Shutter Island (2010)

Dans quel mood : Quand c’est le temps d’avoir une bonne grosse atmosphère bien pesante bien sûr!

Avec qui : Avec ta bonde ou ton chum dans un lit bien douillet!

Pourquoi : Rien que 3 mots; Scorsese-Dicaprio-thriller. Ça devrait suffire pour te précipiter pour écouter ce film si ce n’est pas déjà fait! Pour le reste l’intrigue est solide et surtout toujours surprenante, l’ambiance est glaçante par moment et la fin what the fuck en mode retournement de situations de dernière minute qui tient la route laisse juste sans voie.

Le badass ++ : Mad max fury road (2015)

Dans quel mood : Quand tu veux du bourrin, quelque chose de brute à l’état pur c’est là que ça se passe!

Avec qui : Qui tu veux, tant que vous êtes parti sur les mêmes bases.

Pourquoi : Parce que les scènes d’actions sont faites à l’ancienne sans CGi ce qui rajoute quelque chose d’organique au film, que la photographie est vraiment très très très belle et que c’est du pur cinéma, simple sur le fond et efficace sur la forme.

Le film initiatique : L’auberge espagnole (2002)

Dans quel mood : Quand tu veux raviver ta soif de tout découvrir, qu’être jeune est réellement un état d’esprit pour toi, quand tu te dis qu’être stable ça ne veut rien dire…

Avec qui : Tous tes amis s’il le faut 😉

Pourquoi : Parce qu’on a plaisir à suivre les aventures de ce groupe, que ça fait partie des films qui marque de par son aspect « passage à l’âge adulte », et que le bazar général qui y règne fera forcément écho à au moins un passage de ta vie (si ce n’est la totalité).

 

 

Bon visionnage les râtons! 🙂 🙂