Cher lecteur de Montréal City Crunch, dans mon ancien article Partir aux USA pour Pâques, je t’avais évoqué mon amour inconsidéré pour le homard (je tuerais pour un Lobster Roll). Avec toute la publicité faite pour la semaine du homard, nous sommes allés souper avec ma blonde chez Bâton Rouge (en même temps, c’est le plus beau nom de restaurant que je connaisse 😀 ).

Pour toi, rien que pour toi (et aussi pour le homard), Bâton a testé le Bâton Rouge (dernière fois que je fais la blague, promis).

On a testé : Le Bâton Rouge

Bâton Un

Petit rappel historique, les restaurants Bâton Rouge (oui, c’est une chaîne), sont réputés depuis 1992 au Canada. Ils se distinguent des autres SteakHouse de part leurs célèbres côtes levées et leurs pièces de Bœuf Angus.

Pour ce ride, nous sommes allés au Bâton Rouge du centre commercial d’Anjou. Au départ, ça ne me disait pas de réserver, mais ma chère et tendre a insisté et elle a bien fait. On est arrivés vers 20h00 et la salle d’attente pour avoir une table était pleine (merci encore ma blonde).

Une douce ambiance tamisée est créée pour faire la sieste quand tu as terminé ton repas. Non, sans rire, la décoration intérieure s’apparente à tous les SteakHouse : de la moquette, des banquettes en cuir (pour la sieste je te dis) et des tables en bois. Cela dit, une impression de luxe se dégage de l’endroit, les serveurs sont très serviables, tu as beaucoup de place (et ton ventre aussi) et la cave à vin est apparente à côté du bar.

On a testé : Le Bâton Rouge

Bâton Deux

Je commande une poutine au Homard en entrée (!) puis un combo homard et onglet de steack de Boeuf Angus (!!)  tandis que ma blonde choisit un combo Côtes levées et filets de poulet pané (!!!).

Je me permets de faire l’impasse sur les légumes et la purée/frites accompagnant les plats : on s’en fiche, l’important c’est la viande dans un Steakhouse (mais les accompagnements étaient très bons).

La poutine au homard : un immanquable, on prend mes deux plats préférés, on mélange le tout et on obtient une poutine au homard : J’adore.

On a testé : Le Bâton Rouge

Combo Homard et onglet de Bœuf Angus : première chose à savoir, le bœuf n’a jamais été surgelé, il a même été vieilli 40 jours selon les techniques des vieux sages québécois et le homard est extra frais poché avec du beurre. Vraiment, si t’aimes la ferme et la mer, va manger du Bœuf et du Homard, c’est un vrai délice. Les sauces ne sont pas en reste et se marient parfaitement avec la viande.

On a testé : Le Bâton Rouge

Combo Côtes Levées et filet de poulet pané : au risque de me répéter, ce plat est une véritable tuerie… J’ai jamais vu de côtes levées aussi tendres. Même pas besoin de couteau, le dos de la fourchette découpe sans problème la viande. Quant au poulet, la panure est faite avec maestria, et l’assaisonnement parfait : je recommande à fond (mais une préférence pour les côtes levées quand même).

On a testé : Le Bâton Rouge

Le plat de résistance terminé, ma blonde ne prend même pas de dessert, pour te dire à quel point c’était copieux.

Bâton Trois

Pour conclure, le Bâton Rouge c’est une super place pour manger du homard et de la viande. Faut juste garder à l’esprit que l’endroit est super achalandé (et on est allé à celui d’Anjou, j’imagine celui de Montréal Centre…) et que ce n’est pas si cher que ça pour de la viande.

Montréal CityCrunch ambiance-chicMontréal CityCrunch tarifs-raisonnableMontréal CityCrunch avis-bonne-adresse

Bâton Rouge
CF Galeries d’Anjou,
7999 Boulevard Les Galeries d’Anjou,
Montréal, QC H1M 1W9
Site internet