Nous passons le croisement Beaubien – Rue des écores avec L. pour aller acheter des sushis quand un signe familier entre dans mon champ de vision. Tiens je la connais cette pancarte ! Ran.. DOLPH !!! C’est le Randolph Pub Ludique Rosemont qui vient tout juste d’ouvrir !!!  Et il est juste à côté de chez nous. Je me pince. Je pince L. Elle me pince en retour puis nous sautons de joie devant ce miracle inespéré.

On a testé le Randolph Pub Ludique Rosemont – Introduction

Randolph c’est, pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas (sisi il y en a!), LE pub ludique pour découvrir des jeux de sociétés à Montréal avec ses animateurs qui te conseillent le jeu en fonction de tes envies et t’expliquent les règles ! Pas besoin de les lire !!!

Petit bémol : le vaisseau mère sur la rue Saint-Denis ne prends pas de réservations. Et, victime de son succès, il n’est pas rare d’y voir, le samedi soir, une file d’attente constituée de tous ceux qui veulent jouer à leur jeu préféré entre amis (Cards against Humanity, Risk et autre Monopoly).

Mais ce problème ne se pose plus avec celui de Rosemont, car lui, IL PRENDS les réservations ! Elles sont de 3h et coûte 6,25$ par personne si tu veux tout savoir.

Bref un seul mot d’ordre : tester ce lieu au plus vite ! On arrange donc une soirée avec nos amis N. et G. pour le vendredi suivant. C’est risqué car la licence pour vendre de l’alcool ne devrait pas être délivrée avant début avril… Qu’importe nous voulons jouer !

On a testé le Randolph Pub Ludique Rosemont – Premières impressions

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

Le pub ludique Randolph Rosemont occupe un vaste 1er étage très bien décoré. On s’y sent de suite bien. Le grand espace est divisé par des étagères de cubes pleines de jeux de sociétés.

Un long comptoir de bar permet aux clients d’attendre le début de leurs réservations en appréciant un des cocktails au nom évocateurs « Vie, mana, stamina et autres rajeunissements ». Des tablettes sont intégrées dans le bar pour s’allonger au besoin afin de permettre aux groupes de 2 de commencer une partie en attendant que la table réservée se libère : MA-LIN !

La cuisine se trouve dans le prolongement du bar et on peut y voir les cuistots s’activer à la préparation des plats simples mais efficaces de la carte.

On a testé le Randolph Pub Ludique Rosemont – Mise en jambe… et en bouche !

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

La carte propose de nombreux choix niveau de la nourriture et boissons si bien que L. trouve que ça s’éparpille un peu trop. Peut-être… moi je commande un cocktail « vie » (brandy, gin, lime et grenadine) servi dans un bécher (ça rappelle les cours de chimie). Le cocktail « rajeunissement » (curaçao, sour berry et 7up) servi dans une fiole erlenmeyer satisfera les amateurs/trices de cocktails sucrés.

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

Je commande aussi un Grilled Cheese avec de la poire : di-vin !

L. commande un tacos (bon) et G. des morceaux de poulet panés accompagnés d’une salade fraîche et goûteuse (très bon).Petit bémol : les portions sont un peu petites donc pas la peine d’hésiter au sujet des frites en plus : prends-les.

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

G. a commandé un Mac’n Cheese qui est sans conteste le plat le plus appétissant, savoureux et satisfaisant de la soirée. La salade (agrémentée de fenouil) qui l’accompagne est tout aussi sensationnelle. Sans rigoler si t’as faim commande-le et pleure des larmes de bonheur à chaque bouchées.

L’estomac rempli c’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Comme c’est vendredi soir et qu’on a tous le cerveau un peu fatigué par la semaine, nous choisissons, grâce aux conseils éclairés et éclairant de l’animateur qui s’occupe de nous, Ciao Ciao.

Premier jeu : Ciao Ciao

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

Le principe est simple. Le joueur tire un dé et il a alors le choix de dire la valeur du dé ou une valeur plus grande. Ensuite les autres joueurs, chacun à leur tour, disent si ils pensent que c’est vrai ou pas. Si un joueur pense que c’est vrai, le suivant doit se prononcer et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs se soient exprimés. Si tous les joueurs pensent que c’est vrai, le joueur qui a lancé le dé avance d’autant de cases que le chiffre annoncé.

MAIS ATTENTION : IL PEUT BLUFFER !!!

En ayant par exemple un 1 et en annonçant un 4.

Les autres joueurs ont donc la possibilité de « caller » son bluff en disant qu’ils ne le croient pas. A ce moment là le joueur découvre le dé lancé. Deux choses peuvent alors se produire :

  1. Si il a menti son pion fait Ciao Ciao !
  2. Si il a dit la vérité c’est le pion de celui qui a « callé » le bluff qui est éliminé du jeu.

Le but du jeu étant d’amener le maximum de ses pions à la fin du parcours.

G. a pour technique de fixer le joueur qui annonce le chiffre dans les yeux. C’est aussi déstabilisant qu’efficace pour repérer les bluffeurs ! Chacun s’épie pour essayer de trouver les signaux qui trahiraient un possible mensonge… l’ambiance est à couper au couteau !

Une fois la partie remportée par G. (très efficace sa technique !) on change de jeux pour détendre l’atmosphère.

Maintenant qu’on est « échauffé », l’animateur nous recommande un « getaway ». C’est-à-dire un jeu de transition entre les jeux qui se comprennent en quelques minutes et ceux qui prennent plus d’une demie-heure avant de commencer la partie (n’hésite pas à le sortir à l’animateur du Randolph qui s’occupera de toi, tu gagneras ainsi +4 points de respect d’un coup d’un seul).

Deuxième jeu : Dicetown

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

Dicetown c’est un Far West avec des dés. Le but du jeu et de récupérer le maximum de pépites d’or, d’argent et de terrains. On gagne ces éléments en fonction des combinaisons de type poker que l’on fait avec les 5 dés à notre disposition tant qu’elles sont meilleures que celles de nos adversaires. Il y a aussi des cartes « General Store » qui pimentent le jeu avec des actions pouvant drastiquement changer le cours du jeu.

Nous étions échauffé… mais peut-être pas suffisamment car il nous a bien fallu une vingtaine de minutes pour en maîtriser les règles. Le vendredi soir c’est pas fait pour (trop) réfléchir quand même.

Une fois les règles comprises, le jeu s’avère très amusant. La partie se termine finalement sur une égalité parfaire de points (39) entre L. et moi. Nous sommes donc tous les deux à demi-satisfait. Jeu suivant !

Car le problème avec les jeux de sociétés c’est qu’il y a des gagnants et des perdants, et que ces perdants sont parfois (souvent ?) de mauvais perdants : bonjour l’ambiance après !

Troisième et meilleur jeu : Pandemic

On a testé Randolph Pub Ludique Rosemont | Montréal CityCrunch

Mais il y a une solution à cela et elle s’appelle le jeu « coopératif » (tu peux aussi le sortir à l’animateur du Randolph mais cela ne te vaudra que +2 de respect). Dans ces jeux tout le monde joue contre le jeu. Donc on gagne ensemble ou on perd ensemble : parfait pour passer une bonne soirée ! Un des grands jeux du genre s’appelle « Pandemic ».

Le destin de l’humanité est entre nos mains : tâchons de ne pas la laisser tomber !

Première chose en premier : Pandemic EST le meilleur jeu auquel j’ai joué depuis bien longtemps.

Le but est simple : éradiquer 5 maladies de la face de la planète Terre en créant les vaccins correspondants. Chaque joueur a un personnage avec une capacité spéciale bien utile pour mener à bien la mission… alors que les épidémies se répandent un peu partout.

Il y a intérêt à discuter tous ensemble pour faire les bons choix et la satisfaction est grande quand nous arrivons à gagner le jeu (en mode facile mais quand même). Nous sommes prêts pour en refaire une malheureusement les 3h de réservations sont déjà écoulées : déjà !?!? Car c’est le problème quand on a du fun en masse c’est qu’on ne voit pas le temps passer : fais-y bien attention 😉

On a testé le Randolph Pub Ludique Rosemont – Conclusion

Le pub ludique de Rosemont est un valeureux représentant de la famille Randolph avec son cadre et son ambiance très agréable, ses cocktails originaux (et bons), des plats savoureux et des animateurs expérimentés et une large gamme de jeux de sociétés. Il est d’ailleurs possible d’acheter ton jeu préféré sur place !

La soirée repas + boissons (alcoolisées) + 3h pleines de rebondissements/ rires/ moments de stress et de joies intenses nous est revenue à 70 $ (pourboire inclus) pour 2. Soit 35 $ chacun. Pour une soirée aussi fun, je dis que c’est un excellent rapport qualité/prix !

Montréal CityCrunch tarifs-raisonnableMontréal CityCrunch avis-coup-de-coeur

Randolph Pub Ludique Rosemont 
6505 rue des écores, H2G J28
Site internet